Il est des jours

Il est des jours où le soleil ne se confond pas avec le bonheur. Il est des jours où la nuit est attendue pour que perdure la vie. Il est des jours où les amitiés s’oxydent et se dégradent comme les molécules olfactives qui s’échappent du flacon laissé ouvert au petit matin. Il est des jours sans vent, sans orage, sans gâteau qui brûle dans le four. Il est des jours où le temps feint l’alliance, alors qu’il n’est que points discontinus qui nous changent, pour ne plus être ce que nous sommes, ce que nous étions. Il est des jours de recueillement, des jours où le cimetière de nos amitiés perdues sent bon le muguet. Il est des jours où chaque épitaphe nous ramène le souvenir de ces jours, pluvieux et heureux. Il est des jours où étalées nues sur le sable, aucune mer ne console ces peines enfermées dans la tour d’ivoire de nos tristesses tues. Il est des jours où le château de sable s’écroule sans vague, seul sous le poids d’un air lourd. Il est des jours qui feraient mieux de ne pas être car il est des jours.

Mystique

Ordre cosmique
Et chaos universel
S’entrechoquèrent
Puis s’enlacèrent

De leur étreinte orgasmique
Naquirent des étoiles
Et des corps sphériques
En équilibre hydrostatique

Une année lumière, au hasard
D’un alignement quasi-mystique
D’acides désoxyribonucléiques
Surgit la vie, sur le tard

Mais quelques comètes sous opium
Firent fi des astres qui s’éteignent
Des trous noirs qui nous happent
Pour rêver d’Ad vitam æternam

Amen

 

Ms Miller (Would you mind loving me)

In the dark of the night
He saw the killer
Of his dying heart
Her name, Ms Miller
 
Walking on the street
Balancing her hips
On her high hills
Under the falling sleet
 
He tried to slide
But couldn’t even breath
Pretended to stalk
Just not to talk
 
What could he say?
Nice to meet you Ms Miller
Would you mind loving me?
 
What a night
For a bright
Shooting star
Daughter of a Czar
 
Her big blue eyes
Her fleshy red lips
Coming from the deeps
Of his lonely dreamy days
 
She stared at him
And finally said
My name is Kim
Kim Miller Anderwood
 
He barely heard
When he answered
Amir Alaoui from Tinder
Nice to meet you Ms Miller
 
Nice to meet you Ms Miller

Ricochets

Saisons

Il y a des hivers chauds
Des étés tristes
Des printemps qui sont des automnes 
Et des feuilles qui tombent sur le chemin des amoureux

 

Mâle

Ta barbe qui pique mes lèvres
Ton étreinte qui brise mes os
Ton amour qui serre mon cœur
Et j’ai le mâle de toi

 

Bleu

J’ai le blues
J’ai le blues de lui
Du bleu de ses yeux
Qui nargue le bleu des cieux
Et mon cœur sans blouse
À nu sous la pluie